Virgin Bitton
18 octobre 2019

Résultats Grande Enquête : Le statut de freelance en 2019

Découvrez les résultats de notre grande enquête.

PDF resultats enquete

Contexte de l’enquête

Nous avons sondé notre communauté pendant 2 semaines, du jeudi 19 septembre au 3 octobre 2019, afin de découvrir comment était perçu le statut de freelance en France en 2019.

Les personnes sondées étaient donc des utilisateurs de la plateforme Kicklox. Ce sont plus de 800 personnes qui ont données leur avis sur le statut de freelance. Pour rappel, Kicklox est une plateforme d’ingénierie et de conseil en technologies regroupant plus de 50 000 ingénieurs et talents tech’. Ces experts proposent leurs compétences sur Kicklox afin de trouver des projets innovants en CDI ou en freelance. Cette enquête n’a donc pas seulement été réalisée auprès de freelances mais aussi auprès de salariés ou chercheurs d’emploi.

Cette étude nous permet donc de comparer l’opinion qu’ont les freelances d’eux-mêmes avec l’opinion qu’ont les salariés des freelances.

 

L’avis des indépendants concernant le statut de freelance

 

👉 Pour quelles raisons sont-ils réellement devenus indépendants ?

67,7 % des freelances ont choisi ce statut pour choisir leurs horaires de travail.

61,5 % des freelances ont choisi ce statut pour avoir la possibilité de choisir leurs clients.

 

Si de plus en plus de travailleurs se lancent dans le freelancing, nous pouvons remarquer qu’il y a deux raisons précises : ils veulent choisir quand et avec qui ils travaillent.

Quant aux autres raisons, les freelances sont beaucoup plus partagés. Par exemple, 1 freelance sur 2 estime qu’il est devenu freelance pour gagner plus d’argent. Nous constatons le même ratio pour la raison suivante : « Ne plus avoir de patron ».

 

🏠 Les freelances préfèrent travailler depuis chez eux.

Ce n’est pas une surprise mais la réponse la plus citée à la question : « À quel endroit préférez-vous travailler ? » est bien « À domicile » avec 40%.

Voici toutes les réponses :

  1. À domicile – 40 %
  2. Chez le client – 28 %
  3. Peu importe – 27 %
  4. Dans un espace de co-working – 5 %

 

⏱ Quel est le temps de travail moyen des freelances ?

Être freelance demande énormément d’implication au quotidien. Le métier de freelance ne consiste pas seulement à effectuer des missions pour ses clients. Il faut gérer l’administratif et chercher de nouveaux clients en permanence. Un freelance est une entreprise à lui tout seul ! Cependant, très peu de freelances (11,7%) avouent travailler plus de 50 heures. Le fait de travailler depuis son domicile fait-il que les freelances ne comptent pas leurs heures de travail ?

Voici le détail des résultats :

  1. Entre 30h et 40h – 34 %
  2. Entre 40h et 50h – 30 %
  3. Plus de 50h – 12 %
  4. Entre 20h et 30h – 10 %
  5. Moins de 10h – 8 %
  6. Entre 10h et 20h – 6 %

 

🔎 Trouver de nouveaux clients est le challenge n°1 pour la majorité des freelances.

Être freelance signifie faire toutes les démarches soi-même. Le premier problème qui se pose est donc de trouver des projets sur lesquels travailler. Il faut donc démarcher des clients, que le projet plaise, puis que le client accepte la proposition du freelance. Ce processus de recherche de clients est un véritable casse-tête pour les freelances.

Voici les 3 plus grandes difficultés des freelances :

  1. Trouver des clients – 72,8 %
  2. La variation des revenus – 41,8 %
  3. Les relations avec les banques – 34,3 %

Pour consulter l’ensemble des réponses, téléchargez les résultats au format PDF.

 

Voici les réponses à la question : « Estimez-vous que trouver des nouveaux clients est compliqué ? »

freelance enquete 2019

 

💼 Une bonne partie des freelances pourrait redevenir salarié si une belle opportunité se présentait.

68,1 % des freelances ont répondu « Oui » à la question « Pourriez-vous redevenir salarié si une belle opportunité se présentait ? ».

Quelles sont les raisons qui les pousseraient à revenir vers le salariat ? Voici un extrait de quelques réponses :

  • « Je pourrais redevenir salarié seulement si c’est du télétravail pour être en total autonomie sur mon travail. »
  • « Une instabilité financière trop forte me pousse a redevenir salarié. »
  • « En fonction des conditions et des perspectives offertes, la question mérite d’être étudiée. »

Pour consulter l’ensemble des réponses, téléchargez les résultats au format PDF.

 

🤔 Les indépendants ont une opinion assez mitigée concernant le statut de freelance.

Le but de cette question était de savoir quel était le ressentit des freelances concernant leur statut en leur donnant l’opportunité de noter celui-ci de 1 à 10.

Pensent-ils que le statut leur confère suffisamment d’avantages ? Ont-ils une bonne opinion de ce statut ?

L’avis des freelances est ici plutôt mitigé avec une moyenne de 6,21/10 ! Ceci confirme bien que de nombreux freelances considèrent ce statut comme « précaire » à cause de tous les inconvénients liés au statut.

 

L’avis des salariés concernant le statut de freelance

 

⏱ Choisir ses horaires de travail est la raison principale pour laquelle les salariés pourraient devenir freelance.

68 % des salariés sont d’accords sur le fait que choisir ses horaires de travail est l’une des raisons principales qui pourrait les faire devenir indépendant. Parmi les autres raisons également citées, celle qui ressort le plus est la suivante : « Pour développer mon expertise » à 65 %.

Nous pouvons également mentionner que 61 % des salariés pourraient devenir freelance pour la simple raison qu’ils pensent que cela leur permettrait de gagner plus d’argent.

 

👍 Les freelances ont une image plutôt bonne auprès des salariés français.

Seulement 19 % des salariés sondés disent avoir une image négative des freelances.

49 % des salariés en ont une image positive, et 31 % sont sans avis ou en ont une image neutre.

Même si les avis restent assez partagés, la tendance générale qui se dégage est bien que les salariés ont une image assez positive des indépendants ainsi que du statut de freelance. Cela peut en partie s’expliquer par le fait que, de nos jours, de plus en plus de salariés sont amenés à collaborer avec des freelances. Les salariés connaissent donc de mieux en mieux ce statut.

 

🤝 Une bonne partie des salariés français pourrait franchir le pas et devenir freelance.

Pour rappel, les salariés sondés lors de cette enquête sont des membres de la plateforme Kicklox et occupent des postes techniques (ingénieurs, développeurs ou talents tech’). Ces résultats ne représentent donc pas l’ensemble des salariés français car il ne prennent pas en compte tous les corps de métiers.

devenir freelance stat 2019

Voici un extrait de quelques réponses :

  • « À terme, si je suis suffisamment compétent dans mon domaine, oui, je souhaite me lancer. »
  • « Juste pour gagner de l’argent temporairement… »
  • “Il n’y a pas assez de missions pour les indépendants dans mon domaine.“

 

🔴 Quels sont les obstacles empêchant les salariés de devenir freelance ?

Que ce soit lorsque l’on est freelance ou bien lorsque l’on songe à le devenir, la peur principale est la même : ne pas avoir de clients.

Voici les 3 obstacles principaux empêchant les salariés de devenir freelance :

  • Peur de ne pas avoir de clients – 68 %
  • Peur de la variation des revenus brutale – 47 %
  • Peur de l’administratif – 40 %

La suite du classement est disponible dans le PDF regroupant tous les résultats de l’enquête.

 

Pour visualiser ou partager l’ensemble des résultats, n’hésitez pas à télécharger les résultats au format PDF en cliquant sur l’image ci-dessous.

PDF resultats enquete