impression 3D
kickblog

L’impression 3D : mythes et réalités

Avant de commencer, consultez notre contenu "Ebook – Trame d’entretien de fin de période d’essai (Word)"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Suivez-nous sur Linkedin :

Vous souhaitez contribuer au blog ou réaliser un échange de visibilité ?

🔗 En savoir plus.

La semaine dernière l’impression 3D était sous le feu des projecteurs à Pittsburgh. C’est en Pennsylvanie que s’est tenu du 9 au 11 mai, le salon Rapid TCT. L’un des plus importants du secteur, avec environ 350 exposants, soit le double de l’année passée. A cette occasion Proadways, filiale du groupe Gorgé le leader de l’impression 3D, a annoncé son entrée en bourse. Ce signe fort marque la croissance sans précédent de l’impression 3D, en la plaçant aujourd’hui au coeur des enjeux des entreprises tech.

image

“L’impression 3D a le potentiel de révolutionner la façon dont nous fabriquons presque tout” Barack Obama.

L’impression 3D, une baisse des coûts significative

C’est notamment grâce à cette technologie, qu’une équipe du MIT a récemment fabriqué une structure qui fait 15 mètres de diamètres et 3,50 mètres de hauteur. Les matériaux de construction utilisés peuvent être différents selon le MIT. Ce qui offre la possibilité de trouver la meilleure combinaison possible en tenant compte de l’isolation et de la densité. Moins coûteux, plus rapide, adaptable… Voici comme cette équipe de chercheurs définit la technologie qui leur a permis de bâtir cette nouvelle structure.

L’économie faite sur les coûts de fabrication offre de nouvelles perspectives. L’impression 3D permet de réaliser des projets à moindres coûts comme par exemple en Zambie où une station météorologique a été créée. Dans d’autre pays, elle peut être considérée comme une opportunité de relocalisation de la production de certains produits dont le coût de la main d’oeuvre était alors trop élevé. Cette hypothèse permettrait également de réduire l’impact budgétaire de la logistique en la retirant du process du production…

Une optimisation de la production

Economie des coûts certes, mais qu’en est-il de la qualité avec l’impression 3D ? Le cas d’Olli, ce mini bus autonome, nous permet de soutenir que la qualité n’est pas en reste avec cette nouvelle technologie. En 2016 Local Motors, un constructeur américain a commencé la fabrication de son premier transport public autonome, baptisé Olli. Après des tests prometteurs, c’est à la micro-usine de Knoxville dans le Tennessee que ses fabricants l’impriment en 3D. Il affirme que son processus d’impression 3D lui permet d’atteindre des niveaux de personnalisation assez élevés.

En effet, alors que la conception d’un véhicule requiert normalement plusieurs années d’ingénierie et d’outillage pour un seul modèle (dans une optique de production massive ensuite). L’impression 3D offre l’opportunité de faire une production sur-mesure et en plus petite quantité. 

impression 3D

Olli, le mini bus autonome 

Des opportunités d’embauche

L’émergence de cette nouvelle technologie, crée une réelle mutation beaucoup plus large en modifiant aussi le marché du travail. En effet, le secteur de l’industrie 3D recrute ! Alors que le progrès technologique est souvent considéré comme une menace face à l’emploi, une étude récente met en avant le potentiel de création d’emplois offerts par ce nouveau secteur. C’est principalement dans le médical et l’ingénierie, que la demande de profils qualifiés est la plus forte.

Les limites de l’impression 3D

Vous l’aurez compris l’impression 3D est un levier majeur de la révolution industrielle. Cependant comme toutes technologies à caractère disruptif, il reste un certain cadre, juridique notamment, à poser autour de cette innovation. Outre ses bienfaits et ses promesses, elle apporte aussi avec elle de nouveaux risques et enjeux qu’il va falloir gérer. Nous pouvons nous interroger sur les éventuelles problématiques pouvant être liées à la protection de la propriété intellectuelle, aux droits d’auteurs, brevets, dessins, ou encore modèles.

Selon l’INPI dans une interview: “L’impression 3D est une technologie dont l’utilisation pourrait porter atteinte à l’ensemble des droits de propriété intellectuelle” 

On ne peut donc pas tout imprimer ! Dans le cadre professionnel, les droits de propriété intellectuelle sont réglés par voie contractuelle. Ce qui permet un contexte de sécurité pour l’impression 3D. En revanche, la question de l’impact de l’utilisation de l’impression 3D par des particuliers reste beaucoup plus flou…

Le coin des affaires

Eux aussi convaincus par le tournant que marque l’impression 3DGeneral Electric a récemment investi 100 millions d’euros dans ce domaine. Lui permettant d’affirmer sa position d’acteur incontournable, cet investissement chez Concept Laser en Bavière permettra de construire un campus 3D de 35 000 m2 doté de 700 postes de travail, qui augmentera ainsi de 100 le nombre d’employés d’ici la fin de cette année. Rappelons que pour l’instant General Electric maîtrise 2 des 5 existantes d’impression 3D métal… mais c’est sans surprise que Mohammed Ehteshami (Responsable de la Fabrication Additive de General Electric) affiche ses ambitions, en déclarant : « Notre objectif est de maîtriser les cinq ».

Pour en savoir plus sur l’impression 3D, consultez notre article sur la nouvelle alternative industrielle : l’impression 3D ou bien sur les métamatériaux.

📩  INSCRIVEZ-VOUS À LA KICK'LETTER

Recevez chaque semaine nos meilleurs contenus (articles, guides, tutoriels) ainsi que notre actualité directement par email.

Ces contenus gratuits pourraient vous intéresser

Kicklox vous accompagne​

Vous êtes à la recherche de compétences techniques pour un besoin urgent ?
Vous recherchez une agence ou un cabinet de conseil ?
© 2015 – 2022 Kicklox, tous droits réservés

Publiez votre offre sur Kicklox gratuitement et sollicitez 75 000 candidats

Vos informations de contact
Recevez une shortlist de candidats qualifiés
gratuitement et sans engagement 👇


kicklox logo
Qu'est-ce que Kicklox ?
Kicklox est une plateforme de mise en relation dédiée aux profils d'ingénieurs, IT, développeurs & industriels.

Kicklox fédère une communauté de + de 75 000 candidats qualifiés à l'écoute d'opportunités en CDI ou en freelance.
💶  Rémunération au succès uniquement.