logo kicklox

Les véhicules du futur : la révolution de demain

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Suivez-nous sur Linkedin :
kicklox logo
Découvrez toutes nos offres d'emploi (CDI & Freelance)
CDI ou Freelance -  
Scrum Master
Scrum Master
CDI ou Freelance -  
Ingénieur Devops
Ingénieur Devops
Freelance -  
Coach Agile
Coach Agile
CDI ou Freelance -  
Gestion de budget projet
Gestion de budget projet
CDI ou Freelance -  
Coach Software Craftsmanship
Coach Software Craftsmanship
CDI ou Freelance -  
Data Analyst Senior
Data Analyst Senior
CDI ou Freelance -  
DBA SysAdmin
DBA SysAdmin

A l’occasion du salon de l’innovation Vivatech qui s’est tenu à Paris en juin dernier, la ville de Paris a réalisé les premiers tests du taxi volant Sea Bubble sur la Seine. Du même format qu’une voiture classique, équipé d’un moteur électrique et d’ailes sous la coque, ce taxi du futur fonctionne de la même manière qu’un hydroptère qui navigue hors de l’eau. Madame Hidalgo, Maire de Paris, veut faire de ce nouveau taxi un moyen de locomotion écologique.

Voitures autonomes, véhicules volants, ces engins de science-fiction ne font plus partie de notre imaginaire et entrent dès à présent dans nos vies quotidiennes. Les constructeurs automobiles ainsi que les leaders de l’innovation s’associent pour en faire les véhicules de demain.

image

 

Quels sont les principaux acteurs du marché de l’automobile autonome ?

L’entrée de Google dans l’industrie automobile avec la création de la première voiture entièrement autonome et connectée, Google Car, a poussé les constructeurs automobiles, conscients de l’enjeu et de l’opportunité qui se cache derrière ces nouveaux engins, à se lancer dans l’expérience la voiture autonome. Cet investissement se traduit par une première dans l’histoire de l’automobile, mercredi dernier, un véhicule autonome, une Citroën C4 du groupe PSA, a passé un péage en total autonomie et conditions réelles de circulation.

image

 

Un environnement innovant !

Totalement automatisé grâce à l’intégration d’un système embarqué et d’une intelligence artificielle, le véhicule nécessite aucune intervention humaine. Cette technologie intégrée ainsi que les multiples caméras, capteurs et lasers lui permettent d’éviter les obstacles, suivre un itinéraire, contrôler les vitesses de conduite et prévenir plus rapidement les problèmes techniques du véhicule. L’objectif premier reste quand même de réduire le risque d’accidents, en limitant les interventions humaines.

L’innovation des véhicules va encore plus loin. Des constructeurs aéronautiques et automobiles imaginent le monde de demain comme celui du Cinquième Elément avec des voitures volantes. Chez Airbus, on retrouve le City Airbus, une voiture volante fonctionnant à l’énergie électrique. Prévue pour 2018, elle assure le transport de passagers (maximum 4 personnes) sur des courtes distances. L’objectif à terme pour le géant serait d’en faire des taxis volants autonomes. 

2020 sera aussi l’année de la voiture volante. Toyota, le premier constructeur automobile à se lancer dans les véhicules volants, veut ses voitures volantes pour les JO de 2020 à TokyoSkydive, la voiture volante japonaise, peut atteindre les 10 m d’altitude, une vitesse de vol de 100 km/h et une vitesse de 150 km/h au sol. Uber souhaite aussi investir pour 2020 en offrant un service de VTC volants.

 

La responsabilité du conducteur ? Un chantier pour la législation.

La rapidité de ces innovations demande une évolution de la réglementation rapide. Du côté des voitures autonomes, de nombreuses problématiques sont soulevées. La fusion entre l’automobile et l’internet suscite des inquiétudes sur la gestion des données récoltées sur les véhicules en terme de protection de la vie privée (revente de données) ainsi que sur les risques de hackages. Néanmoins les enjeux principaux concernent le conducteur, et la sécurité. Qu’en est-il de la responsabilité en cas d’accident ? Quelles sont les modifications à faire sur le  code de la route ? L’automatisation du véhicule n’est pas totale.  La vigilance du conducteur est toujours nécessaire. Ce qui est assez problématique en vue de la baisse de l’implication du conducteur dans sa conduite.

image

Pour les voitures volantes, les problématiques sont encore plus grandes. Comment combiner véhicules volants et terrestres ? Un enjeu en terme de sécurité aérienne est soulevé. Notamment pour savoir quelle licence permettra de piloter ce genre d’engin. Ainsi que la possibilité ou non de transporter des passagers. Enfin, le paysage de nos métropoles se verraient totalement transformé, risquant une pollution visuelle et sonore.  

L’enjeu principal de ces véhicules du futur reste leur intégration dans les moeurs. Bien qu’une majorité de la population soit consciente de la transition technologique. Ces nouveaux véhicules futuristes prendront un certain temps à se démocratiser.

Le coin des affaires 

Une nouvelle expérimentation est lancée depuis le 3 juillet dernier pour NavyaPendant 6 mois la navette circulera autour de l’esplanade de la Défense à Paris. Ce minibus fonctionne grâce à une modélisation 3D de l’environnement qui l’entoure. Celle-ci est effectuée durant un premier trajet avec un conducteur. Il est donc capable de reproduire un trajet à une vitesse maximale de 45 km/h. Il peut aussi transporter jusqu’à 45 passagers. Équipé de caméras et de capteurs, le véhicule repère et évite les obstacles.

Pour plus d’informations sur les véhicules autonomes, consultez notre article sur les capteurs lidar équipant les voitures du futur.

Trouvez votre prochaine opportunité sur Kicklox
Mission freelance, pré-embauche, CDI... Les meilleurs projets tech sont sur Kicklox.
kicklox logo
Suivez-nous sur Linkedin pour ne pas manquer notre actualité :
📍12 rue Sainte-Anne, 75001, Paris.
📍34 rue Verlet Hanus,
69003 Lyon
📞 +33 (0)1 84 25 48 89
footer
© 2015 – 2021 Kicklox, tous droits réservés.
Découvrez toutes nos offres à pourvoir (CDI & Missions) sur notre nouvelle page.