Marine Pierrot Plenard
29 janvier 2018

Les crypto monnaies, moyen d’investissement de demain ?

La chute du Bitcoin faisait les gros titres de la presse la semaine dernière…

Bitcoin

Les crypto monnaies, moyen d’investissement de demain ?

La chute du Bitcoin faisait les gros titres de la presse la semaine dernière et les spéculations allaient bon train. Le Bitcoin,  L’Ethereum, Ripple… Ces mots font partie quotidiennement de notre actualité, et désignent les crypto monnaies qui sont les plus connues. Il s’agit de monnaie virtuelle, qui est utilisable en ligne, sur un réseau en P2P décentralisé, c’est-à-dire que les transactions se font directement.

Le Bitcoin est la première monnaie digitale décentralisée. C’est un développeur connu sous le nom de Satoshi Nakamoto qui est à l’origine de sa création en 2009. Il souhaitait à la base fournir un système électronique de cash en P2P dans le seul but de décentraliser les transactions, c’est-à-dire sans serveur, et sans autorité centrale.

Comment cela fonctionne ?

En temps normal, sur une monnaie classique, 2 banques interviennent dans une transaction. Avec les crypto monnaies c’est différent, elles sont régulées par une seule banque qui effectue toute les opérations. Celle-ci est aussi chargée de créer régulièrement des devises.

Ces banques uniques propre à chaque crypto monnaie, fonctionnent grâce à un logiciel open-source. Les transactions sont alors toute enregistrées sur un registre, et les banques vont distribuer des parties de celui-ci entre les machines. Chaque machine devient alors une partie intégrante de l’information complète, c’est la Blockchain.

Pourquoi un tel engouement ?

Tout simplement parce que la crypto monnaie utilise le Blockchain. En éliminant les tiers qui auparavant utilisaient leur position dominante pour réguler les échanges et faire du profit, maintenant c’est celui qui enregistre la transaction qui devient tiers de confiance, en empêchant toute fraude.

En ce qui concerne le cours de ces monnaies, n’étant pas gérées par des banques centrales physiques, elles ne sont pas soumises à l’inflation bien au contraire. La banque régulant le bitcoin, pour prendre son exemple, libère 12,5 bitcoins toute les 10min. Ce qui correspond, à la durée de création d’un chaînon de Blockchain. De plus, la banque libère au fil du temps un nombre de plus en plus faible de bitcoin et ce jusqu’en 2140. Le nombre de bitcoins sur le marché aura alors atteint le maximum fixé à sa création, 21 millions. De par sa nature, le bitcoin est donc voué à avoir une valeur ascendante.  

Quelle place occupe les crypto monnaies dans l’économie globale ?

Le développement des crypto monnaies pourrait bien dans un avenir proche amener une nouvelle approche du financement de l’innovation. Dans l’état actuel des choses, la capitalisation des crypto monnaie est d’environ 500 milliards de dollars. Quand celle du dollar atteint les 3.500 milliards. Pas encore de quoi rivaliser du côté des monnaies virtuelles donc.

Cependant c’est la capacité de croissance dans les années à venir qu’il faut observer. Si l’on observe la courbe d’évolution des crypto monnaies depuis plusieurs mois, celle-ci approche l’asymptote exponentielle. Les experts tablent, à horizon 2020, sur une capitalisation supérieure à 5 fois celle du dollar ! Aujourd’hui, il existe environ 1450 crypto monnaies et le nombre ne cesse de croître. La plus importante étant bien évidemment le Bitcoin qui représente 40% du marché.

Le nouveau fer de lance de l’investissement ?

Il est possible qu’au cours des dernières semaines vous ayez entendu parler d’ « ICO ». L’Initial Coin Offering, est la nouvelle forme de levée de fonds qui séduit de plus en plus les startups de la block Chain. En quoi consiste une ICO et pourquoi cela pourrait devenir dans les années à venir un moyen courant de se financer ?

« Les ICO sont une méthode de levée de fonds, fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des crypto monnaies dans la phase de lancement d’un projet. » (Définition ICO Mentor)

Les actifs numériques sont appelés tokens, et sont émis par l’organisme créateur de l’ICO. Ils sont acquis en l’échange de crypto monnaies par quiconque à confiance dans le projet. Contrairement à une levée de fond classique, ou l’investisseur achète une part de l’entreprise. L’achat de token permet à l’investisseur d’acheter directement une partie du service ou du produit du créateur.

Tout l’enjeu de ce genre de levée de fond, est que l’investisseur doit par la suite être intéressé par le projet, afin que celui-ci soit un succès et que les tokens achetés prennent de la valeur pour effectuer une plus-value.

Un contournement de l’investissement traditionnel

Avec les ICO il est non seulement possible de trouver des investisseurs à un stade précoce de développement de l’entreprise, mais aussi à des services numériques d’émerger bien plus rapidement ! La barrière de l’investissement auparavant réservée la plupart du temps aux professionnels, tends à s’effacer pour que tout un chacun puisse porter des projets prometteurs.

Voici quelques exemples d’ICO représentatives du potentiel de ce système :

  • TEZOS (nouvelle blockchain pour concurrencer Ethereum) : réussi à lever 232 millions de dollars
  • BANCOR : 153 millions en 3 heures
  • BRAVE (fondé par le créateur de Mozilla Firefox et du Javascript) : lève en juin 2017, l’équivalent de 34 millions en moins de 30 secondes.

Un engouement à mettre en perspective

Bien que les crypto monnaies déchainent les passions depuis plusieurs mois, il est nécessaire de se rappeler des risques. Comme dis plus haut, les crypto monnaies ne s’appuient pas sur une dimension physique. Elles ne sont que des chaines d’informations circulant entre machines. Par opposition aux monnaies classiques qui sont tout de même étroitement liées à leur secteur économique.

Deux partis s’opposent, les partisans qui voient ça comme une révolution. Et les grandes institutions qui voient ça comme une menace à l’image de JP Morgan Chase & Co, qui considère la crypto monnaie comme une arnaque de masse. Même si le système monétaire semble avoir atteint ses limites, la crypto monnaie n’en est pas moins risquée.

Certains pays comme la Chine ou la Corée du Sud se prémunissent déjà contre les monnaies virtuelles. Cela a eu pour effet, avec une simple annonce, de faire chuter les cours de parfois près de 20% en 24h. Il est donc nécessaire de garder un minimum de recul vis-à-vis de ce type de valeur.

Retrouvez tous nos articles dans la rubrique « Dossier innovations » du blog Kicklox !